Candidat Catégorie Spécialiste en Restauration

Barbara Nebiker

Annoncée par Lars Epple

Ce que l’apprenti Lars Epple apprécie le plus dans sa formation de spécialiste en restauration chez Brüderli Gastronomie à Pratteln, c’est le contact avec la clientèle. Sa priorité absolue est la satisfaction des clients. Sa grand-mère était déjà gérante d’un restaurant, et depuis tout petit il aime la communication avec les clients et le service. «Ma maîtresse d’apprentissage Barbara Nebiker mérite le prix Porteurs d’avenir – Maîtresse d’apprentissage de l’année, parce qu’elle nous propose toujours son aide, elle sait nous motiver et nous soutient au niveau professionnel comme au niveau scolaire.» A ce niveau, le vaste savoir professionnel et la grande expérience de la maîtresse d’apprentissage Barbara Nebiker est d’une grande aide. «Elle est toujours à notre écoute et nous prépare très bien aux processus de qualification.»

Barbara Nebiker, de son côté, apprécie ses apprentis : «Ces jeunes gens enrichissent mon quotidien professionnel.» L’ancienne employée de commerce a d’abord suivi une formation hôtelière avant d’entamer une seconde formation de sommelière. Barbara Nebiker voudrait transmettre sa passion et son savoir professionnel aux jeunes en formation, pour qu’ils entendent ce métier non pas comme un job mais plutôt comme une vocation : «L’engagement des apprentis est impressionnant, et leur esprit d’équipe est enrichissant.» Il est clair que l’apprentissage constitue une étape importante dans la vie des apprentis, parce qu’il fait partie du processus de détachement du foyer parental et du passage de l’enfance vers l’âge adulte : «Je voudrais leur offrir mon support durant cette période.» Pour les apprentis qui sont quelque peu fragilisés, elle cherche activement le dialogue avec eux, avec les enseignants et, si nécessaire, elle implique les parents.

Elle fait beaucoup pour les apprentis : le mardi, les apprentis cuisiniers préparent un menu à 5 plats dans le restaurant Liebrüti à Kaiseraugst tandis que les apprentis spécialistes en restauration assurent le service aux clients assis autour des tables couvertes de nappes blanches. Une fois par an, les apprentis assurent la restauration pour environ 80 élèves conducteurs de la région qui participent à un camp pour jeunes conducteurs à Melchsee-Frutt. Un événement annuel pour les apprentis, ainsi qu’un voyage d’études tous les trois ans fournissent la preuve de l’importance de la formation de la relève professionnelle pour Barbara Nebiker : «Je veux transmettre aux jeunes ma passion de l’hôtellerie.»

________________________________________

Catherine Lütolf

Annoncée par Sarina Blum

«Elle sait nous motiver, elle est à l’écoute, elle m’aide, même avec des problèmes moins importants. C’est pour cette raison que je pense que Catherine Lütolf mérite le titre de meilleure maîtresse d’apprentissage de l’année.» Avec ces mots, Sarina Blum, 19 ans, a inscrit sa maîtresse d’apprentissage au prix de porteur d’avenir. L’apprentie en deuxième année apprécie la ligne claire que Catherine Lütolf lui donne au travail, tout en étant très humaine et juste. C’est un aspect important pour la maîtresse d’apprentissage qui a elle-même 31 ans. «Je veux transmettre l’hospitalité et le plaisir du métier aux apprentis. Mais ils doivent aussi comprendre que notre travail est impossible sans les clients, et que le client est donc roi.»

Depuis trois ans, Catherine Lütolf assure la formation des apprentis dans le restaurant- grill BAULÜÜT du Campus Sursee. Sa sélection des apprentis ne se fonde pas en premier lieu sur les notes mais plutôt sur la motivation des apprentis : «Je dois sentir qu’ils s’intéressent vraiment à ce métier. De même, l’apparence joue un grand rôle.» De son côté, elle est prête à transmettre tout son savoir : «J’aime montrer de nouvelles voies et idées aux jeunes. Je leur propose mon aide, mon soutien, je les motive, non seulement au sein de l’entreprise, mais aussi à l’école et dans leur vie privée.» Souvent, ils révisent ensemble pour les examens et pour l’école durant la pause, ou les jours de repos ils vont manger ensemble.

Pour Sarina Blum, Catherine Lütolf est un modèle : les deux femmes ont d’abord fait un apprentissage de cuisinière pour ensuite passer en première ligne. «Le contact avec les clients me manquait en cuisine», explique Sarina Blum : «J’étais donc très contente de recevoir la confirmation de Catherine Lütolf.» Depuis, elle s’implique énormément dans sa formation et, comme sa maîtresse d’apprentissage, elle veut gravir les échelons. C’est surtout la vente qui lui fait plaisir : «C’est fascinant de constater quel effet peuvent avoir de petites astuces.»

Le restaurant-grill BAULÜÜT est pour Sarina Blum l’entreprise formatrice idéale : il se trouve sur le Campus Sursee qui accueille une clientèle très diverse: des étudiants du campus, artisans, invités aux séminaires et population locale. L’apprentie doit alors s’adapter à des situations différentes. Par ailleurs, des événements comme «Wine & Dine» assurent la diversité. Après son diplôme, Sarina voudrait rester active comme spécialiste en restauration et partir en Amérique pour un séjour linguistique.

________________________________________

Regula Brunner

Annoncée par Sebastiano Riboli

«Elle investit beaucoup de temps pour les apprentis, et elle assure notre formation avec énormément de passion et d’entrain» – l’apprenti Sebastiano Riboli complimente sa maîtresse d’apprentissage Regula Brunner, gérante du Schloss Wülflingen à Winterthur. De plus, grâce à son attitude équilibrée et motivante, elle arrive à l’enthousiasmer jour après jour pour le travail. «C’est la cheffe la plus fantastique que j’ai jamais eue», affirme Sebastiano Riboli qui a rejoint l’établissement l’an dernier, après avoir changé de lieu d’apprentissage et où il s’est très vite intégré. «Elle mérite absolument le titre de maîtresse d’apprentissage de l’année.»

C’est au téléphone que Regula Brunner a appris qu’elle était nominée : «Sebastiano m’avait dit qu’il m’avait inscrite, il est vrai, mais je pensais que c’était une plaisanterie.» Cela lui fait d’autant plus plaisir : «C’est une reconnaissance magnifique pour moi en tant que maîtresse d’apprentissage. Regula Brunner a formé de nombreux apprentis durant ses 30 ans d’activités comme spécialiste en restauration – «le plus beau métier au monde», comme elle aime à le dire. «Moi-même, j’ai vécu une très belle période d’apprentissage, et je me suis toujours dit que le jour où j’occuperai une telle position, je voudrais leur donner autant que j’ai reçu pour qu’ils soient fiers de leur métier et pour que leur apprentissage soit un événement marquant dans leur vie.» Surtout, la fierté du métier est un point important pour Regula Brunner, car selon elle, «ça manque souvent dans notre profession.»

Questionnés à propos de leur collaboration, tous les deux sont d’accord : «Nous passons de bons moments ensemble.» Pour Brunner, il est essentiel d’intégrer les apprentis pleinement dans le quotidien professionnel et « ils doivent avoir la possibilité de proposer des idées personnelles.» Par ailleurs, tous les lundis aprèsmidi, elle offre à tous les apprentis, une formation en service et la possibilité d’observer d’autres établissements, et d’y travailler occasionnellement. «Comme chez nous, nous avons uniquement un service sur assiette ou plat, nos apprentis ont la possibilité d’essayer des disciplines comme le découpage des filets ou le flambage des mets dans l’établissement de ma soeur, le restaurant Steinfels à Ellikon an der Thur.» C’est selon elle un avantage indiscutable. Par ailleurs, Regula Brunner s’occupe toujours de manière bien spécifique de chaque apprenti et elle approfondit avec eux des intérêts spéciaux : «Pour Sebastiano, par exemple, c’est le vin. C’est la raison pour laquelle il a déjà pu faire une visite du Schloss Goldenberg, et en automne, il pourra, de plus, aider aux vendanges dans le Strickhof Wülflingen.»

_________________________________________________________________________

Trägerschaft

 

 

 

Aktuelle News