Certaines images peuvent induire en erreur

Le texte qui l’accompagne ne laisse pas de doute au lecteur, le ski y est difficilement praticable. «Une étroite bande d’or blanc: c’est tout ce que ces snowboardeurs ont trouvé à se mettre sous la planche, hier aux Crosets.»

Une lettre ouverte au journaliste ayant publié le texte et l’image est rapidement postée sur la page Facebook de l’Hôtel-Restaurant des Portes du Soleil. Son auteure se dit «déçue de constater qu’en une phrase, le travail de gens puisse être démoli». Son incompréhension est ainsi totale: «Qu’avez-vous à gagner à publier de telles photos? Avez-vous pris le temps de vous déplacer pour la prendre? (...) Votre image a été prise sur le versant sud du domaine, vous seriez venu sur place, vous auriez pu vous tourner d’un quart de tour pour prendre deux pistes enneigées avec des skieurs.»

Mais c’est surtout le tort que de telles images ou de telles phrases peuvent faire aux acteurs touristiques de la région, «qui se démènent jour et nuit pour fournir aux amoureux de sports de glisse des pistes (...) praticables et de qualité», qui est dénoncé à travers ce message. Un message qui, par ailleurs, a touché loin à la ronde au vu des nombreux commentaires de soutien et des centaines de partages. Si l’auteur des quelques lignes publiées n’est pas celui de la photo (celle-ci a été prise par l’AFP), il n’en reste pas moins que le choix est maladroit.

Aktuelle News