La Suisse romande a enfin son rôle à jouer

Michaela Franck ainsi que Lukas Kaufmann se sont retirés afin d’engranger un peu plus d’expérience et c’est la Genevoise Delphine Rossetti, 19 ans, qui a été sélectionnée pour compléter l’équipe. «Elle est très motivée», déclare Tobia Ciarulli, le team manager.

Elle a été repérée lors de sa victoire, déjà en équipe, au Challenge Benoît Violier, le concours des apprentis romands qui s’est déroulé à Gastronomia. Delphine Rossetti est actuellement en deuxième année d’apprentissage au restaurant d’application du Centre de Formation Professionnelle – Service Hôtellerie Restauration, à Genève.

Les concours, elle adore: «J’aime beaucoup faire des recherches pour trouver mon menu», déclare-t-elle. Après une première expérience au concours Jeune Talent Escoffier, viendra son sacre au Challenge Benoît Violier. Et il lui reste encore une compétition à faire, avant de se dédier pleinement à la «nati», le Grand Cordon d’Or, qui se déroulera à la fin du mois à Monaco.

Pour mieux communiquer avec ses coéquipiers, qui parlent surtout le suisse allemand, Delphine Rossetti a déjà prévu de partir cet été pour faire quelques semaines de stage en immersion outre-Sarine. Mais la langue ne devrait pas être un problème pour elle vu que le coach ainsi que le capitaine de l’équipe parlent tous deux le français.

Déjà maintenant, Delphine Rossetti a reçu des missions de la part de l’équipe. Comme tous les autres membres, elle doit amener des idées en vue des Championnats du monde des cuisiniers qui se dérouleront en novembre 2018 au Luxembourg. Delphine Rossetti souhaite être reconnue en tant que femme dans ce monde masculin qu’est la cuisine. «Je veux prouver que les femmes peuvent réussir, qu’on a notre place.» Et elle se verrait bien, un jour, cheffe étoilée. Mais avant ça, reste l’équipe et, sans doute, une expérience fabuleuse pour elle.

Aktuelle News