La terrasse peut être un joker

En plein mois de décembre tout comme en juin, d’aucuns éprouvent le désir de prendre leur repas ou tout au moins un apéritif en plein air. Il importe donc de leur proposer une terrasse adéquate, mais ce dessein peut facilement tourner court, faute d’une ligne suffisamment claire quant à un concept optique et spatial ad hoc. Quiconque décide d’aménager sa zone extérieure devrait prévoir le temps nécessaire à la planification des opérations, voire solliciter le concours d’un professionnel.

Fil rouge
L’extérieur doit correspondre à l’impression d’ensemble déclinée par la maison, et on devrait en tout cas y retrouver les couleurs, les formes et les matériaux de la bâtisse. Propriétaire et directrice de la société Outhentic GmbH, Bettina Cohen conseille depuis plus de dix ans les restaurateurs dans la planification et la mise en œuvre de leurs concepts outdoor. «On n’a peut-être pas toujours les possibilités financières ni le temps requis pour réaménager une terrasse de A à Z, mais il est possible cependant de procéder en plusieurs étapes ou en fonction de différentes zones. L’important est de pouvoir compter dès le début sur une stratégie bien définie ainsi que sur une vision à l’avenant.»

Meubles fonctionnels
Outre le côté optique, le degré de fonctionnalité des meubles choisis doit également être pris en compte lorsqu’il y va de l’aménagement de la zone extérieure. «Les chaises constituent l’élément central de mes recommandations», précise Bettina Cohen en soulignant qu’il convient de s’interroger sur les styles, couleurs et matériaux adaptés pour un jardinet ou une terrasse. De plus, il faudrait réfléchir lors de la planification quant aux endroits où on entreposera ces meubles lorsque la saison prendra fin. Peut-on les empiler? Peut-on les disposer différemment, voire les laisser en partie toute l’année à l’extérieur? Quelles que soient les couleurs ou les formes retenues, il est bon d’opter pour la qualité lors de la sélection des sièges proposés. Si le client est confortablement installé, il restera plus longtemps, consommera davantage et aura également tendance à revenir.
Hormis des sièges adaptés, il faut aussi assurer une protection optimale contre les ardeurs du soleil. «Les parasols sont un élément malheureusement souvent oublié, déplore Bettina Cohen. Or un mélange anarchique de formes et de matériaux ainsi que des socles différents si ce n’est rouillés font bien souvent mauvais effet.» Si les parasols sont en revanche harmonisés sur le plan des couleurs, l’image d’ensemble devient professionnelle et accueillante. Des parasols ouverts créent une atmosphère douillette, alors que dans le cas contraire on aura l’impression que l’établissement est fermé. C’est la raison pour laquelle les tenanciers devraient également garder leurs parasols ouverts le soir venu.

Une carte différente pour les extérieurs?

Les personnes assurant un service de restauration à l’extérieur devraient réfléchir quant à savoir si l’offre assurée en plein air doit être différente, le cas échéant avec un choix réduit. De nombreuses personnes renoncent en tout cas aux plats lourds et préfèrent des salades légères ou des spécialités de grillades lorsque les températures sont élevées. Il vaut la peine de mettre les grills en avant et de surprendre ses hôtes avec des idées sortant de l’ordinaire. Il n’y a pas que les saucisses à rôtir dans la vie!

Collaborateurs et qualité du service
Selon les dimensions de la terrasse, la saison à l’extérieur pourra impliquer l’engagement d’un personnel supplémentaire, car on attend là aussi un service irréprochable et prévenant. Les temps d’attente exagérément longs ne sont pas appréciés outre mesure, quand bien même on se trouverait sur la plus belle des terrasses. On devrait aussi se demander si les collaborateurs travaillant dehors ont besoin de tenues différentes. Selon la nature du sol, il convient en tout cas de leur fournir des chaussures plus appropriées. Lorsque les températures fraîchissent, des vestes ou gilets plus chauds sont indiqués et peuvent donner en même temps une certaine unité, la restauration à l’extérieur s’inscrivant alors dans le cadre de l’identité visuelle de la maison.

Attention au bruit
Afin de ne pas déranger les riverains, il importe de respecter scrupuleusement les heures de repos prescrites et de limiter autant que faire se peut les nuisances sonores. Les tenanciers se doivent de se renseigner sur les réglementations locales, et il peut également être judicieux d’informer les voisins eu égard aux aménagements prévus lors d’une rencontre consacrée à la question. Pour être sûr de ne pas se tromper, on pourra de même consulter un acousticien quant aux options envisageables afin de réduire l’impact sonore à l’extérieur. Un toit de verre spécial ou un jardin d’hiver peuvent aussi être utiles, et il va par ailleurs de soi qu’on ne saurait avoir ici une vue directe sur le voisin immédiat, histoire de ne pas trop l’exposer au bruit.

Plantes et WLAN
Un peu de verdure exhale une atmosphère naturelle et agréable sur la terrasse qu’on peut embellir avec des arbustes ou des jardinières. Les plantes supplémentaires peuvent aussi être moins nombreuses lorsqu’on se trouve dans un lieu déjà végétalisé ou dans un jardinet agréablement conçu. L’important, en l’occurrence, c’est que les voies de passage doivent rester libres, de manière à garantir l’efficacité du service. On marque de même des points si on propose en prime un accès WLAN gratuit y compris à l’extérieur.

______________________________________________________________________________________________

Conseils professionnels de Bettina Cohen, Outhentic exterior design GmbH, Thalwil (ZH)
La zone d’entrée doit être à la fois clairement signalisée, bien entretenue et accueillante. Les balais, les vilaines tables en hauteur pour fumeurs ou éventuelles corbeilles à ordures n’ont que faire dans l’espace d’accueil d’un restaurant où des plantes et des éléments de décor aménagés avec goût peuvent faire merveille. • La plupart des éléments jouant avec le feu ont certes leur côté esthétique, mais ils sont souvent peu pratiques. Renseignez-vous soigneusement quant aux possibilités d’utilisation avant de finaliser vos acquisitions. • On peut à tout moment commencer la planification d’une nouvelle terrasse. La (ré)ouverture ou le nouvel aménagement pourra du reste être présenté au cœur de l’été comme un événement à part entière qui a toujours l’heur de plaire aux clients. • Renoncer au bric-à-brac. La zone outdoor la mieux conçue sera par exemple dépréciée par des parasols publicitaires, des cendriers bon marché ou des gadgets bien connus provenant de marchands de meubles pas chers.

Aktuelle News