Prix dynamiques et forfaits sur les pistes: l’heure est au changement et des questions se posent

Cette saison 2018/19 s’annonce riche en expectations. En effet, la branche des remontées mécaniques suisses est à un tournant. Si les cartes classiques d’un ou plusieurs jours forment toujours le cœur du marché des abonnements de ski, les entreprises du secteur proposent de plus en plus de produits flexibles. Tel est le récent constat de Remontées Mécaniques Suisses (RMS).

RMS pointe du doigt un véritable phénomène et l’amorce d’un changement de paradigme. «Alors que de plus en plus de domaines skiables proposent des produits partiellement flexibles (comme des rabais de prévente en ligne, des prix fondés sur les prévisions météo ou différents selon la haute ou la basse saison), certaines entreprises ont carrément opté pour une tarification entièrement dynamique. C’est le cas notamment de Skiarena Andermatt-Sedrun, de Zermatt et des domaines de la région de Saint-Moritz en Haute-Engadine. Dans ces sociétés, il n’y a plus de prix fixes pour les forfaits de ski», observe RMS.

Dans son communiqué, la faîtière se contente de dresser un constat. Elle fait néanmoins remarquer qu’au cours des mois derniers, entre 200 et 350 millions de francs ont été engagés pour la rénovation des installations, l’enneigement technique et les engins de damage, mais que ces sommes investies ne se répercutent peu ou pas sur les prix des abonnements. Sur une cinquantaine de domaines sondés, une entreprise sur deux ne modifiera pas ses prix cette saison. Et de se demander comment ces entreprises financeront leurs investissements à l’avenir?

Le phénomène des forfaits de ski à bas prix est lui aussi analysé de près. Selon RMS, la nouvelle tendance des prix bas, dépendant d’un nombre minimum de ventes, semble se confirmer. Pour son deuxième hiver, cinq nouveaux domaines ont rejoint le «MagicPass». Le «Top4-Skipass» de l’Oberland bernois et la «Wintercard» de Saas-Fee sont deux autres exemples de ce nouveau segment.

Sans être alarmiste, la faîtière des remontées mécaniques met en garde: les stations qui cherchent à attirer davantage d’hôtes sur les pistes grâce à des abonnements de saison moins chers parviendront-elles à atteindre leur objectif? «La réponse dépendra notamment des habitués qui s’offraient jusqu’ici une semaine de vacances de ski par année et qui fréquenteront désormais peut-être davantage les pistes grâce à cet abonnement. Il est encore impossible de dire si cet effet se déploiera comme espéré: une plus longue période d’observation est nécessaire pour pouvoir juger du succès, ou de l’échec, de ces produits à bas prix.»

Les stations concernées auront-elles eu raison de relever le défi? L’avenir le dira. Quoi qu’il en soit, les prix dynamiques et les forfaits s’annoncent plus que jamais comme la norme cette prochaine saison.

Aktuelle News